Comment bien travailler avec des freelances ?

Comment bien travailler avec des freelances ?

 
Travailler avec des freelances ne s’improvise pas. En effet, la collaboration avec des indépendants étant plutôt récente, les entreprises n’ont pas encore toutes les ficelles pour bien travailler avec eux. Le freelance est libre et maître de son temps. Il s’organise comme il le souhaite, selon les différentes missions qu’il réalise. L’entreprise est, quant à elle, beaucoup plus hiérarchisée, les salariés travaillant sous l’autorité de managers. Cette incompatibilité ne rend pas toujours facile la collaboration entre les deux parties.

Toutes les entreprises ne sont pas sensibilisés au travail des freelances et ne savent ainsi, pas s’y prendre avec eux. Pourtant, le freelançing s’impose petit à petit en France. En effet, les entreprises cherchent actuellement à travailler avec les meilleurs talents qui existent. Cela les amène à revoir leur processus de recrutement, et à s’orienter parfois vers des freelances. Cependant, le département RH est plus souvent apte à recruter des CDI, des CDD ou encore des stagiaires. Le freelançing étant un phénomène assez nouveau, le département RH n’a parfois pas les compétences, et surtout l’habitude, de recruter ce type de profil. On ne recrute pas un freelance comme on recrute un salarié !
 

Pourquoi travailler avec des freelances ?

 
management a distance

Bien souvent, les entreprises n’ont pas toutes les compétences en interne. Selon le besoin, elles peuvent être amenées à recruter des indépendants. Elles peuvent avoir besoin d’une compétence technique précise ou encore d’une compétence en rédaction de contenu ou en traduction. Il existe de nombreuses plateformes pour trouver son freelance idéal.
Ils sont de vrais experts dans leur domaine ! Par exemple, dans le cadre d’un projet de création de site internet, certaines entreprises délèguent la création graphique à un freelance par manque de compétences. De plus, ce besoin étant ponctuel, l’entreprise n’a aucun intérêt d’embaucher quelqu’un en interne en contrat longue durée.

Dans d’autres cas, les entreprises n’ont tout simplement pas le temps et collaborent ainsi avec des freelances. Certaines souhaitent tout simplement renforcer leurs équipes avec une personne supplémentaire pour un projet ponctuel. D’autres ont besoin de collaborer avec des freelances pour des missions à faible valeur ajoutée. En effet, certaines entreprises préfèrent que leurs salariés internes se concentrent sur leurs missions à forte valeur ajoutée.
Les indépendants ont souvent un rôle de conseil auprès des entreprises. En effet, ils aident généralement à la mise en place des projets, et surtout, dans le choix des technologies à adopter.
 

Être précis

 
Lorsque vous recherchez un freelance, soyez précis dans vos attentes afin de collaborer avec la bonne personne ! Prévoyez un brief complet de la mission, et indiquez les objectifs, la date butoir, s’il y a des déplacements à prévoir etc. S’il manque des éléments, prenez le temps avec le freelance choisi de finaliser ce brief. Pour finir, n’oubliez pas d’aborder un élément primordial : le budget ! Le freelance affiche généralement son budget. Convenez ensemble des modalités de paiement afin d’éviter les malentendus. Dans la mesure du possible, payez-les en temps et en heure juste après la mission.
 

Prendre le temps

 
Il est important de prendre le temps de chercher la bonne personne pour votre mission. En effet, bien connaître le freelance, son fonctionnement et ses compétences est essentiel. Cela demande notamment de bonnes compétences d’écoute et de communication.
Par ailleurs, les entreprises attendent qu’un freelance soit opérationnel tout de suite car elles sont généralement dans l’urgence et souhaitent que le freelance réalise sa mission au plus vite. Cependant, il est nécessaire que l’entreprise prenne le temps de lui inculquer ses valeurs, de lui parler de ses clients et de ses produits pour que le freelance s’adapte plus facilement et puisse réaliser correctement son travail. Il est aussi important que celui-ci comprenne les enjeux de la mission. En effet, tout comme un nouveau salarié dans l’entreprise, celle-ci se doit d’intégrer et de considérer un freelance.
 

Être flexible

 
Pour travailler avec des freelances, soyez flexible ! Les indépendants ont un planning et des obligations. Ils ne sont pas joignables 7j/7j ! En effet, en tant qu’indépendant, ils ne bénéficient pas des avantages de votre entreprise. Cependant, vous ne pouvez pas leur imposer des horaires de travail.
En début de mission, échangez avec lui pour convenir un planning qui vous convient à tous les deux. Vous connaîtrez les jours ou plages horaires consacrés à votre projet. Vous pouvez également lui proposer de venir un certain nombre de jours dans vos locaux. Dans tous les cas, restez flexible, le freelance n’a pas à s’adapter à vos horaires.
 

Considérer le freelance

 
travailler avec freelances

Même si les personnes indépendantes avec qui vous collaborez ne font pas partie de votre entreprise à proprement parler, il est important de ne pas les considérer comme de simples prestataires. En effet, les indépendants sont plutôt des partenaires. Le freelance se sentira plus en confiance de travailler avec vous plutôt que pour vous ! Il est important d’instaurer et d’entretenir une relation saine et de confiance avec des indépendants. En effet, ces derniers feront un bien meilleur travail s’ils se sentent considérés et impliqués dans l’entreprise. Pour finir, ils auront une image positive de votre entreprise, ce qui pourra leur donner envie de réaliser une nouvelle mission avec vous.
 

Bien communiquer

 
Pour travailler avec des freelances, il est nécessaire de bien communiquer. Pourtant, le plus compliqué dans la collaboration avec les freelances reste la communication tout au long de du projet / mission. En effet, avec le freelance travaillant généralement à distance, il est nécessaire de s’organiser pour échanger, effectuer des points réguliers, communiquer l’avancée du projet, ou encore valider les différentes étapes.

Vous pouvez ainsi utiliser un outil collaboratif, tel qu’Acollab, pour échanger des fichiers, des messages… Vous pourrez également y ajouter la liste des tâches à effectuer pour avoir une visibilité sur l’avancée de la mission. Par exemple, après avoir listé toutes les tâches nécessaires, le freelance indique le niveau d’avancement de chacune régulièrement, permettant à l’entreprise d’avoir un suivi en temps réel. Chacun peut commenter les différentes tâches ou messages. Vous pouvez également y indiquer les différentes réunions, via un agenda partagé, pour faire des points sur l’avancée de la mission. Tous les échanges sont centralisés, ce qui simplifie grandement votre relation. A la fin de la mission, le freelance peut joindre des livrables sur la plateforme vous permettant de lui faire des retours.
Un tel outil permettra de communiquer plus facilement, et surtout, de mieux travailler ensemble.